Pourquoi suis-je un bloc de béton?

Pourquoi suis-je un bloc de béton?

Qui ressent cette sensation le matin? Au réveil, certains peuvent être courbaturé et ils portent le blâme sur le matelas (possible) ou de la façon que l’on dort (incontrôlable).  En fait, c’est plus que ça.  Il existe 5 causes pour notre manque de flexibilité que j’ai déjà mentionnées dans mon blogue https://www.genevievemasso.ca/cest-quoi-la-difference-entre-un-etirement-et-un-rechauffement/.  En voici un petit rappel.

 

1- L’âge

On ne peut pas passer à côté.  Je nous compare souvent à une voiture, plus elle vieilli plus elle a besoin d’entretien.  J’entends souvent « oui mais quand j’étais jeune, je  ne faisais pas d’étirement. » C’est certain mais avec le temps, nos tissus s’assèchent et la qualité de notre structure diminue.  Une citation résume très bien cet énoncé : « Nous n’arrêtons pas l’exercice parce nous vieillissons. Nous vieillissons parce que nous arrêtons l’exercice. »- Dr Kenneth Cooper.

 

2- Les adhérences

Les mouvements répétitifs (https://mailchi.mp/genevievemasso/les-mouvements-rptitifs-au-travail), la posture au travail, des loisirs sur une longue période, des blessures ou des chirurgies créent des frictions entre les couches de tissus et restreints les mouvements.  Lorsqu’on se fait une blessure, les cellules appelées fibroblastes vont directement sur le site pour protéger le corps de perdre tout son sang ainsi que des globules blancs pour contrer l’infection.  Pendant ce temps, le corps crée un amas de tissus dans tous les sens et nous ressentirons une bosse quand ça sera cicatrisé.  C’est pour cela, qu’une fois la guérison complétée, qu’il faudra redonner de l’espace entre les tissus avec de la fasciathérapie.  Le fascia est le tissu qui recouvre les muscles et les organes et c’est lui qui « prend les coups » lors d’un accident ou d’un choc émotionnel.  (https://www.genevievemasso.ca/quest-ce-que-le-fascia/)

 

3- Le tonus musculaire

C’est l’activité du système nerveux sur la musculature.  À une extrémité, on retrouve l’adolescent atone, c’est-à-dire pas de tonus et aussi personnifié par Jaja Bar dans Stars Wars et l’autre, la personne hyperstressée avec les épaules remontées aux oreilles et qui respire à peine du haut du thorax.  L’effet sur le corps de cette dernière est comme un lapin immobilisé dans un champ pour ne pas être repéré par le faucon qui tourne au-dessus de lui.  L’effet du stress en permanence rigidifie les muscles et le maintien dans un état de contracture permanente.  Les muscles auront du mal à revenir au point neutre autrement dit, relâcher.

 

4- L’entraînement musculaire

La bonne chose de l’entraînement est qu’il force le muscle à se contracter et à se relâcher.  Par contre, travailler en gain de masse musculaire crée des microfissures dans les muscles pour qu’ils puissent se régénérer pour que le muscle grossisse. Si on retourne au point 2, les cicatrices limitent le glissement entre les tissus et on manquera de flexibilité si on n’intègre pas un programme d’étirements même dans notre journée de récupération active.

 

5- Sédentarité

 

La sédentarité n’est pas le meilleur ami du corps.  C’est en bougeant que nous lubrifions nos articulations et que nous relâchons les contractures de notre journée.  Le manque d’exercices diminue la circulation sanguine dans certains endroits de notre corps et ces endroits que nous manquerons de souplesse.  Une marche à l’extérieur, une séance d’étirements, un entraînement au gym ou une randonnée en vélo peut faire une différence sur notre corps.

 

Alors, pourquoi suis-je un bloc de béton?  Parce qu’on accumule les mauvaises postures, le stress et que nous ne bougeons pas assez pour ralentir le vieillissement de notre corps.

 

Pour un massage en mouvement

Geneviève

https://www.pinterest.com/pin/74942781280407899/