La jeune histoire du massage suédois

Le massage suédois, ou régulier, est la technique la plus connue en Occident.  Elle a émergé à la fin du 18e siècle et elle est une synthèse des techniques chinoises (Tui Na et arts martiaux), arabes et romaines.  Son créateur est Peter Henrik Ling (1776-1839) qui était d’origine suédoise, d’où le nom, et il travaillait à garder la forme chez les réservistes  de l’armée de son pays.  Grâce à lui, la gymnastique a aussi vu le jour dans les écoles suédoises.

Le massage suédois a été la base de la kinésithérapie (traiter par le mouvement), du massage sportif et rééducatif.  Cette technique est en fait un travail sur les muscles, les différents types de tissus, sur le système circulatoire et le système nerveux.  La base de cet apprentissage ne comprend pas seulement les différentes manœuvres mais surtout la connaissance des muscles et de leur emplacement (anatomie) en plus de la physiologie du corps, c’est-à-dire comment il fonctionne. Le but du massage est de rééquilibrer le corps en soulageant les tensions, d’augmenter la circulation dans les endroits massés pour nourrir les tissus et éliminer les déchets pour augmenter le pouvoir d’auto-guérison et de détente.

Le toucher lui-même apporte un calme pour l’individu pour lui permettre d’avoir une meilleure conscience corporelle, de sa perception de lui-même et de ses émotions.

Par la suite, d’autres techniques de massage ont découlé du massage suédois comme le Drainage lymphatique, le Californien, l’Essalen et le Trager.

Pour un massage en mouvement

Geneviève

 

**** Ce massage est disponible seulement en combo.